La vie d’une copropriété

Bienvenue sur mon blog

Aqueduc de Roquefavour

aqueducLongueur : 10 kms    Durée : 3 heures 30   Dénivelé : 160 m    Difficulté : Aucune    Période : Toute l’année      Balisage : Aucun

Itinéraire d’accès : Aix – Ventabren (15 kms) direction Berre par D 10 puis par D 64 jusqu’au village perché. Se garer à l’entrée du village sur le parking.

Passer devant la poste, emprunter la ruelle de la Libération, puis sur la gauche le chemin de l’Ermitage qui monte en escalier jusqu’au pied des ruines, tout près du cimetière. Tout là-haut, la vue s’étend sur l’étang de Berre Ventabren Château.jpgà droite, et le bassin de l’Arc sur la gauche. Poursuivre le large chemin, passer devant les terrains de tennis jusqu’à rencontrer un jardin botanique indiqué par une pancarte. Prendre le temps de déambuler parmi environ 1 000 arbres.

En sortant, prendre le chemin à gauche et sauter la barrière blanche. Le plateau est aride et dénudé. Rapidement le sentier descend à découvert dans une garrigue qui reprend de la vigueur. A la première croisée des chemins, prendre à gauche un chemin pentu qui rejoint la D 64 près de 4 maisons individuelles. Passer une barrière verte, traverser la route pour s’engager de l’autre côté sur le chemin de Rigouès fléché « Aqueduc de Roquefavour ».

Suivre le chemin principal. Cheminer sur les sentiers situés toujours à droite balisés en bleu. Longer sur 200 m le grillage d’une propriété avant de déboucher dans une clairière où 4 sentiers divergent. C’est le second en partant de la gauche qui y conduit. Un câble vert et une pancarte « chemin de DFCI » le signalent. 

Aqueduc de Roquefavour dans Au jour le jour marcheur70672.vignetteA 800 m, à une nouvelle fourche poursuivre le parcours par la droite dans une zone gérée par les Eaux et Forêts. A un nouveau carrefour, où sur la gauche se profile une barre rocheuse aux étonnantes couleurs rose pourpre, prolonger la balade sur le sentier de gauche. Alors que rien ne l’annonce, on arrive directement au canal de Marseille qui conduit les eaux de la Durance. Cette alimentation, unique jusqu’en 1973 pour la grande ville, est doublée depuis par une ou deux branches du canal de Provence. Longer le canal en tournant sur la droite jusqu’à pouvoir le traverser, sur un petit pont de fer forgé. De l’autre côté, descendre sur le sentier de droite. Enjamber une barrière rouillée pour emprunter la D 64 qui se dirige peu à peu au pied de l’aqueduc.  

Le pont comprend 3 étages, mesure 375 m de longueur et 83 m de hauteur (+ grand que le pont du Gard). Le 1er étage compte 12 arches, le 2ème 15 et le 3ème est formé de 53 arceaux pour porter la canalisation des eaux.

Dans les herbes, sur la droite, au pied de l’ouvrage, un sentier monte d’abord en escalier. Passer la première arche de l’aqueduc, puis gravir le raidillon qui se trouve à gauche. Arrivé au sommet, gagner la maison de garde du Canal. Un sentier sur la gauche conduit sur la falaise du Baou de Mario qui porte un oppidum celto-ligure. Plusieurs sentiers se rencontrent, poursuivre tout droit. C’est le même plateau que précédemment mais un peu plus haut. Continuer jusqu’à retrouver la clairière sur le chemin de l’aller. Boucler la balade en faisant en sens inverse les 3 kms qui conduisent à Ventabren. 


Une réponse:

  1. petite julie écrit:

    Il est rigolo le monsieur.

Laisser un commentaire

Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
rednoize propaganda |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanisons la terre
| El Suizo Boludo
| boit du rouge, broie du noir